Elipxe

21 avril 2018

Il m'a dit

"J'y peux rien si j'ai un coeur, il faut bien que je m'en serve"

Posté par Elipxe à 17:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 avril 2018

Il m'a dit

"J'ai l'impression d'être une princesse"

Posté par Elipxe à 14:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 avril 2018

Almost perfect time

Premier message pour un nouveau blog et un nouveau pseudonyme : j'aime l'anonymat en ayant la possibilité d'expulser par écrit tout ce qui me passe par la tête.

Quand je pense à ma vie actuelle je suis assez charmée par la tournure des évènements ; je me sens bien avec moi-même, contente de mon quotidien avec mon bébé, profitant de chaque instant avec plaisir. Il m'est impossible de regretter une seule fois la présence du père de ce dernier, il ne me manque aucunement. Toutes ces années passées avec une personne dont on ne ressent pas le manque de sa présence... c'est étrange, comme si une parenthèse se fermait. Un long épisode qui a une fin alors que je continue ma vie avec mon enfant, contenant la moitié de ses gènes pourtant. Cet ex que je vois en si peu de temps comme un étranger, je le méprise. Et après mûre réflexion je crois que c'était un mépris latent depuis que je me suis rendue compte que certains défauts venaient de sa mère que j'excècre. J'ai du dégoût pour ceux qui se mentent sur eux-mêmes.

Mon bébé dort et mon présent me convient. Une rencontre d'il y a un mois avec un homme me donne la sérénité dont j'avais besoin. Non pas que je cherche être aimée à tout prix, à combler le vide ; j'apprécie juste de partager des moments, mon quotidien, avec quelqu'un d'extérieur à ma famille. Je ne pensais pas pouvoir développer un jour des sentiments pour lui, pour pleins de raisons différentes, mais je crois qu'il sait se rendre attachant. J'étais inquiète de l'idée de ne plus aimer à nouveau, je ne peux pas dire que je suis aujourd'hui amoureuse, seulement je pense qu'il est possible qu'un jour je le sois. C'est un début pour aller de l'avant.

La sophrologue que je vois depuis un mois aussi me permet de passer la colère qui était en moi et d'apprendre à avoir confiance en moi. Je pense que je vais ressortir beaucoup plus forte de toute cette discorde de l'année dernière.

Dans cette quiétude il y a cependant une pensée dérangeante qui apparaît parfois en arrière fond, C. me revient en mémoire. Je pense que c'est parce que je sais que le mois de mai approche et qu'il y a de grandes chances qu'il soit sur Paris à ce moment-là. Je reste encore perplexe sur ce que je ressens et j'ai hâte que le temps me mette au pied du mur d'une façon ou d'une autre.

L'anniversaire de mon chérubin approche, il sera tout simple pour sa première année de vie, en petite comité famillial et un premier tour de manège en bois. Je me demande qui va y penser...

Posté par Elipxe à 22:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]